«

»

Jan 24

2GM 87 en kiosque !

Notre dernier numéro est en kiosque ! Retrouvez un dossier spécial sur les mythes de la Seconde Guerre mondiale et deux articles sur l’action de la Wehrmacht après la Normandie. Enfin, vous pourriez lire une étude sur l’image et la représentation de l’arme blindée soviétique. Voici l’édito et le sommaire de ce numéro !

Le 19  septembre 2019, le Parlement européen a voté une résolution sur « l’importance de la mémoire européenne pour l’avenir de l’Europe ». Adopté à une très grande majorité, ce texte a été largement critiqué pour ses imprécisions historiques, son manque de contextualisation, et l’idée qu’il pourrait dicter aux historiens les termes de leurs travaux.

Si ce dernier point n’est pas évident, il est vrai cependant que le texte a tendance à présenter les régimes soviétique et nazi comme jumeaux, sans nuance sur leur nature ni sur leur rôle durant le second conflit mondial. Par ailleurs, et c’est là que la critique historique entre en jeu, le texte stipule clairement que la cause immédiate de la Seconde Guerre mondiale est la signature du pacte germano-soviétique, ou pacte de non-agression, le 23 août 1939, entre Moscou et Berlin. Si cette formulation est discutable, c’est parce qu’elle réduit les causes du conflit à ce rapprochement contre nature entre les régimes nazi et soviétique, omettant d’évoquer les causes profondes prenant leurs racines dans le règlement de la Première Guerre mondiale, la crise économique ou encore les renoncements successifs des démocraties face à Hitler. D’ailleurs, rappelons qu’à plusieurs reprises, et découlant de rapports cordiaux au niveau militaire entre la France et l’Union soviétique dans les années 1930, Staline avait tendu la main à Paris pour créer une alliance de revers contre l’Allemagne, en vain : la France avait préféré son alliance avec la Pologne (qu’elle abandonna au final) plutôt qu’avec l’URSS, seule pourtant capable de barrer efficacement la route aux régimes fascistes. Un texte donc à prendre avec circonspection, dans un climat de « Russia bashing ».

Pour ce qui est de notre magazine, nous abordons dans ce numéro deux grands axes. Sortant en pleine commémoration de la bataille des Ardennes, nous revenons sur le « miracle » du redressement de la Wehrmacht qui aboutira, après la défaite de Normandie, à un redressement qui conduira à l’offensive allemande Wacht Am Rhein ; un second article analyse cette dernière opération à travers la confrontation entre les Tanks américains et les Panzer allemands. Le second axe concerne l’Armée Rouge, que notre magazine, à l’instar du travail d’autres auteurs et historiens, tente de réhabiliter pour ce qu’elle fut : deux articles reviennent sur l’image de l’Arme blindée soviétique au travers, d’une part des archives des attachés militaires français en URSS avant-guerre, d’autre part de la propagande et de l’imaginaire culturel de cette arme.

Enfin, notre dossier s’attache à revenir sur les mythes du Second Conflit mondial, afin de se pencher sur leur nature et leurs origines.

Excellente lecture,

Nicolas PONTIC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>