«

»

Mai 02

2GM 71 SPECIAL NORMANDIE actuellement en kiosque !

EDITORIAL

Chers toutes et tous,

C’est le printemps. Le soleil pointe le bout de son nez. Les oiseaux reviennent. Les moustiques aussi. Et il y a 73 ans,  c’était également le temps d’ « Overlord », le temps du Débarquement.

Mais avant celui-ci, il avait fallu aux forces alliées parcourir un long chemin, depuis les contrées brûlantes d’Afrique du Nord jusqu’au Colisée de Rome, en passant par les côtes de Sicile. De quoi améliorer les tactiques, rôder le commandement et acquérir une expérience précieuse pour les hommes de troupe qui allaient participer à la libération de la France.

Parmi les nations qui prendraient part à cette opération sans précédent en Europe, l’une d’entre elles reste, pour beaucoup, la principale puissance, par son nombre et sa participation décisive, du D-Day : les Etats-Unis. Notre dossier décrit en 6 questions/réponses les enjeux et les réalités de la place des forces armées américaines lors d’ « Overlord ».

Enfin, dans le camp d’en face, les Allemands n’ont pas aligné que les fameux Panzer lors de la bataille de Normandie pour contrer les Alliés :  Sturmgeschütz et Panzerjäger sont aussi de la partie et leur rôle est ici étudié avec minutie.

Enfin, pour sortir un peu de la Normandie, la rédaction vous propose l’article clôturant la Guerre de Continuation et, du même coup, le « quadriptyque » sur la guerre finno-soviétique de 1939-1944.

Le contenu des articles étant particulièrement dense, par le texte et les images, les rubriques habituelles ont été reportées au prochain numéro.

Excellente lecture !

Nicolas PONTIC

Rédacteur en chef

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>