«

»

Mar 13

2GM n° 76 ACTUELLEMENT EN KIOSQUE !

Retrouvez actuellement en kiosque notre 76e numéro. Un opus dans lequel nous nous posons la question de la pertinence des qualités militaires attribuées à Rommel. Vrai stratège ? Grand tacticien ? Ou juste objet de propagande ? Découvrez également une nouvelle rubrique !

Voici l’édito et le sommaire de ce numéro.

Chers toutes et tous,

S’il est une figure incontournable de la Wehrmacht, c’est bien celle du maréchal Erwin Rommel. Ayant participé avec honneur à la Première Guerre mondiale, durant laquelle il a fait montre d’un talent inné pour surprendre l’ennemi en utilisant la vitesse d’exécution, il se retrouve rapidement dans les faveurs du régime nazi lorsqu’Hitler arrive au pouvoir en 1933. N’étant pas issu de la classe des « Junkers » tant méprisée par celui-ci et étant de nature hardie et intrépide, l’officier aura les faveurs du Führer. Après ses victoires en France, la propagande nazie va en faire une de ses têtes d’affiche, surtout lorsqu’il volera de victoire en victoire durant la campagne d’Afrique du Nord.

L’historiographie de Rommel est importante et le jugement que l’on porte sur l’homme ou ses actions militaires fluctue en fonction du temps. C’est pourquoi notre dossier vient faire le point sur une question qui revient souvent ces dernières années : Rommel était-il un excellent tacticien, un stratège génial, ni l’un ni l’autre ou un peu des deux ? Une réponse dans ce dossier.

Par ailleurs, nous bouclons ici l’étude sur un autre maréchal, soviétique celui-ci, Joukov, où l’on voit que même les plus grandes figures peuvent ne pas passer « entre les gouttes » lorsque la guerre est terminée, surtout en URSS sous Staline.

C’est ensuite l’Amiral Canaris, le fameux chef de l’Abwehr, le service d’espionnage de la Wehrmacht, qui est scruté : Etait-il un authentique résistant à Hitler, ou jouait-il double jeu pour infiltrer les milieux résistants ? Début de réponse dans cet article.

Enfin, le rôle de l’artillerie est souvent mal connu dans les batailles. C’est pourquoi nous revenons ici sur celui de l’artillerie allemande durant la campagne de Normandie en 1944. Une analyse fine et utile.

Excellente lecture !

Nicolas PONTIC

Rédacteur en chef

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>